les carnets de Marjorie

Lire toujours plus!

Geek Girl, T1 ; Holly Smale

9782092548721

Résumé

Harriet Manners sait que :
– le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
– la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
– lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris.

Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.

La geek saura-t-elle devenir chic ?

Mon avis

Ce livre traînait depuis trèèèès longtemps dans ma PAL, alors je me suis dit que j’allais l’en sortir. Au final: Lecture agréable mais qui a un peu tiré en longueur.

Je vais commencer par les points négatifs cette fois. Déjà, les personnages. C’est quoi ça? Je parle de Nat, le père d’Harriet, Alexa et Toby. J’ai eu l’impression que ces personnages étaient un peu bâclés, donc autant dire qu’ils m’ont un peu agaçés. Nat, celle se met en colère pour un rien, le père qui n’a pas trop l’air de se soucier de l’avenir de sa fille, Alexa la fille qui se trouve un cible et qui ne la lâche plus, Toby, le harceleur,… Bon, après, d’autres personnages m’ont plus, comme Harriet et Annabel mais également Wilbur, avec ses répliques assez… spéciales. Mais autant dire qu’à part ces deux là, aucun autre personnage n’est attirant.

Deuxième point négatif: l’histoire devient longue à partir d’un moment. En effet, dès le début, on est entraînés dans l’histoire mais dès que le thème de la mode apparaît plus en profondeur, ça de vient loooooong et très désagréable. Mais bon, après, vers les 3/4 du livre cela redevient normal et on n’a plus cet impression de longueur.

Côté positif maintenant. Le style d’écriture de l’auteur est simple mais prenante. Et j’ai plutôt bien apprécié le fait qu’Harriet, la narratrice, s’adresse par moment à nous. Je trouve que cela rajoute un peu de vie dans la lecture. Il y a également beaucoup de moments qui m’ont fait rire durant cette lecture.

Ce livre traite également d’un sujet qui m’a un peu touché: le fait de mentir à tant de gens ne permet pas de se sauver dans certaines situations. Comme on a pu le remarquer avec Harriet, le mensonge n’est jamais une bonne idée car on risque toujours de décevoir le monde qui nous entoure. Et puis, comme on dit, « la vérité finit toujours par se savoir ».

Pour finir, même si ce premier tome n’était pas une réussite, cela ne m’empêchera quand même pas de lire le tome 2, qui, je l’espère, sera mieux que ce premier tome.

 

Et vous, qu’en avez-vous pensé?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 juin 2016 par dans Lecture, et est taguée .
%d blogueurs aiment cette page :